Rééducation du périnée 

Selon les femmes et les facteurs liés à la grossesse et à l’accouchement, le périnée va, plus ou moins, perdre de sa tonicité.

Largement éprouvé durant neuf mois, les séances de rééducation périnéale débutent 6 à 8 semaines environ après l’accouchement.

La rééducation a pour but de :

  • Favoriser le tonus musculaire de la région périnéale et pelvienne
  • Eviter ou limiter tous soucis de continence ou de prolapsus (descente d'organe) à long terme
  • Prendre en charge le vaginisme

Une approche globale de la statique pelvienne

La rééducation périnéale s’impose lorsque vous constatez des fuites urinaires, un inconfort lors de rapports sexuels ou encore une descente d'organe.

D'une façon générale, elle est fortement conseillée après une grossesse, quel que soit le type d'accouchement (accouchement voie basse ou césarienne) pour éviter les fuites urinaires ou les descentes d'organes (appelés prolapsus) dans les années qui suivent.

À noter qu'il n'y a pas d'âge pour débuter une rééducation du périnée en cas de gêne !

Une étape à ne pas manquer

Via plusieurs séances personnalisées, nous vous proposeront de remuscler votre périnée

Par le biais d’exercices respiratoires et de contractions, nous vous inviterons à prendre conscience de cet ensemble de muscles invisibles mais bien présents dans votre bassin. 

Dans notre pratique, nous vous proposerons des exercices doux et adaptés spécifiquement selon vos besoins, et n'utiliseront pas de sonde périnéale si elle n'est pas nécessaire.

De plus, si vous débutez la rééducation du périnée dans les 3 mois suivant l'accouchement, vos sages-femmes pratiquent le tiers payant, vous n'avancerez pas les frais, remboursés à

100 % par l’assurance maternité. Au-delà de 3 ans, le remboursement est effectué au titre de l’assurance maladie soit à 70 % sécurité sociale et 30 % mutuelle.

Pour plus de renseignements ou pour prendre un rendez-vous, n’hésitez pas à contacter vos sages-femmes !


87, rue de Boudonville 54000 Nancy